AGRIURBAN

MEDIA

    PUBLIC INPUTS

    • Annotations:
      • Son succès, l’agriculture urbaine le doit aux services écosystémiques qu’elle rend. Citons notamment la rétention des eaux de pluie, la diminution des ilots de chaleur, ou la captation du carbone par les plantes. Services auxquels s’ajoutent des « externalités positives » en termes d’éducation à la protection de l’environnement et à une meilleure alimentation, de reconnexion des citadins à la nature, de réinsertion ou encore de création de lien social. Sans parler de son impact sur les paysages urbains.
      • Rarement issues du monde agricole, les entreprises spécialisées se sont multipliées, à l’instar de Topager, Merci Raymond, Cycloponics, Agricool, Peas & Love, Refarmers, CultiCime, Aéromate, Bigh ou encore Lufa Farms. Eparpillé au départ, ce nouveau monde professionnel, se structure petit à petit. C’est ainsi qu’est né en 2016 l’AFAUP, l’Association Française d’Agriculture Urbaine Professionnelle, la première association nationale regroupant à l’échelle d’un pays les acteurs du développement de l’agriculture en ville.
      • La signature à Milan en 2015 par plus d’une centaine de villes et de métropoles situées sur tous les continents d’un « Pacte alimentaire » le souligne. Dans son point 20, le Pacte invite ainsi à « promouvoir et renforcer la production et la transformation de produits alimentaires urbains et périurbains sur la base d’approches durables et à intégrer l’agriculture rurale et périurbaine aux plans de résilience des villes ».
      • une étude publiée dans Earth’s Future estime que la réduction de transport et de consommation d’énergie, le rafraîchissement de l’air, l’isolation des bâtiments ou la dépollution garantis par l’agriculture urbaine pourraient faire économiser entre 75 et 150 milliards d’euros par an. Les projets pourraient donc être rémunérés aussi en fonction des services rendus à la collectivité.
      • Dans le cas des cultures sous serre, pratique très courante au sol, la chaleur fatale du bâtiment peut être utilisée pour chauffer la serre, et l’air du bâtiment, chargé en CO2, peut booster la croissance des plantes. Le projet européen GROOF étudie d’ailleurs cette pratique.
      • Antonin Baigts. Et pour que l’immeuble devienne un véritable lieu de destination, nous souhaitons aussi aménager un mur d’escalade

      Tags:

    • Annotations:
      • Il permet une meilleure régulation thermique du bâtiment
      • L'évapotranspiration de la végétation implantée, du lierre ou d'autres grimpantes contribue au rafraîchissement de l'air et à une régulation de l'hygrométrie.
      • Il protège le bâtiment contre l'effet corrosif des pollutions urbaines (pluie acide, pollution atmosphérique) et contre l’humidité
      • Les racines participent à l'assèchement du sol à proximité des fondations.

      Tags:

    • Annotations:
      • La ferme urbaine de 14 000 m2 sera implantée au-dessus du hall 6 du parc des Expositions
      • la plus grande ferme urbaine en toiture du monde.

      Tags:

    • 100% open-source farm: you design online and you receive a full kit of tools to build your personal farm with a techological system to control the moisture level of the ground.

      Annotations:

      Tags:

    please sign in to see this content

    ECHOES.PARIS - CC BY-NC-ND 4.0 - 2020 - LEGAL NOTICE

    Log in with your credentials

    Forgot your details?